Compte-rendu de l’atelier du 16 décembre 2005

Objectif poursuivi : s’appuyer sur les éléments de discussion technique pour l’installation sur un compte chez un hébergeur, notre séance a été surtout une révision générale.

1. Présentation générale de l’Internet

Aujourd’hui, où en est-on, et quelle direction prendre ?

1.1. Introduction au World Wide Web

On appelle « Web » (nom anglais signifiant « toile »), contraction de « World Wide Web » (d’où l’acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes.

Le concept du Web a été mis au point au CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire) en 1991 par une équipe de chercheurs à laquelle appartenaient Tim-Berners LEE, le créateur du concept d’hyperlien, considéré aujourd’hui comme le père fondateur du Web.

1.2. Le principe de web repose sur l’utilisation d’hyperliens pour naviguer entre des documents (appelés « pages web ») grâce à un logiciel appelé navigateur (parfois également appelé fureteur ou butineur ou en anglais browser). Une page web est ainsi un simple fichier texte écrit dans un langage de description (appelé HTML), permettant de décrire la mise en page du document et d’inclure des éléments graphiques ou bien des liens vers d’autres documents à l’aide de balises.

Sur Internet les documents sont ainsi repérés par une adresse unique, appelée URL, permettant de localiser une ressource sur n’importe quel serveur du réseau internet.

1.3. Internet - Le protocole FTP

Introduction au protocole FTP Le protocole FTP (File Transfer Protocol) est, comme son nom l’indique, un protocole de transfert de fichier.

FTP (File Transfer Protocol) est un protocole, c’est-à-dire un langage standard de communication entre deux machines, permettant à des machines de types différents (ou dont le système d’exploitation est différent) de transférer des fichiers sur un réseau fonctionnant sous TCP/IP.

2. Organisation des BDD : intérêt / limites / portabilité dans SPIP

Recommandation : http://www.commentcamarche.net/

2.1. PHP
spip est compilé en php

PHP est un logiciel serveur /
Qu’est-ce que PHP ?

PHP est un langage interprété (un langage de script) exécuté du côté serveur (comme les scripts CGI, ASP, ...) et non du côté client (un script écrit en Javascript ou une applet Java s’exécute sur votre ordinateur...). La syntaxe du langage provient de celles du langage C, du Perl et de Java. Ses principaux atouts sont :

- Une grande communauté de développeurs partageant des centaines de milliers d’exemples de script PHP ;

- La gratuité et la disponibilité du code source (PHP est distribué sous licence GNU GPL) ;

- La simplicité d’écriture de scripts ;

- La possibilité d’inclure le script PHP au sein d’une page HTML (contrairement aux scripts CGi, pour lesquels il faut écrire des lignes de code pour afficher chaque ligne en langage HTML) ;

- La simplicité d’interfaçage avec des bases de données (de nombreux SGBD sont supportés, mais le plus utilisé avec ce langage est MySQL, un SGBD gratuit disponible sur de nombreuses plateformes : Unix, Linux, Windows, MacOs X, Solaris, etc...) ;

- L’intégration au sein de nombreux serveurs web (Apache, Microsoft IIS, etc.).

2.2. PhpMyAdmin : intérêt / gestion des tables / alternatives possibles / fonctions de personnalisation

Recommandation : www.phpmyadmin.net

3. Cas pratique :

M. Gornet.y explique les possibilités, conditions et difficultés d’installation sur un compte,
ex. chez ouvaton.org

3.1. Qu’appelle-t-on DNS ?

Chaque ordinateur directement connecté à internet possède au moins une adresse IP propre. Cependant, les utilisateurs ne veulent pas travailler avec des adresses numériques du genre 194.153.205.26 mais avec des noms de machine ou des adresses plus explicites (appelées adresses FQDN) du type http://www.commentcamarche.net/.
Ainsi, il est possible d’associer des noms en langage courant aux adresses numériques grâce à un système appelé DNS (Domain Name System).
On appelle résolution de noms de domaines (ou résolution d’adresses) la corrélation entre les adresses IP et le nom de domaine associé.

3.2. Noms d’hôtes

Aux origines de TCP/IP, étant donné que les réseaux étaient très peu étendus ou autrement dit que le nombre d’ordinateurs connectés à un même réseau était faible, les administrateurs réseau créaient des fichiers appelés tables de conversion manuelle. Ces tables de conversion manuelle étaient des fichiers séquentiels, généralement nommés hosts ou hosts.txt, associant sur chaque ligne l’adresse IP de la machine et le nom littéral associé, appelé nom d’hôte.

Recommandation : FONCTIONNEMENT D’UN SERVICE WEB

4. Divers

La communauté Spip a accueilli 2 nouveaux spipeurs
-  Mme ?? très passionnée, découvre spip.
-  M. ?? qui n’est pas resté car son intérêt s’est porté sur les squelettes. Il reviendra.

Etaient présent : Mme la nouvelle, Pascale, Brigitte, Jean-Jacques et Kahundu

Gornet.y rappelle que l’équipe se retrouvera début janvier 2006 et...

... Bonnes fêtes à tous.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Abonnez vous