L’humour à la Feria

Trois anecdotes de moments d’humour à la Feria Spip

Pendant l’atelier sur le multilinguisme, alors qu’il avait du mal à retrouver les bonnes touches du clavier, Paolo s’excuse :
— Je suis désolé, mais c’est la première fois que je touche un Mac !

Et dani de l’interpeller :
— Alors ? Quel effet ça fait ?

Et un rire franc parcourt la salle.

Rire et sourire ensemble, c’est aussi une des bonnes raisons de se retrouver en chair et en os. Non pas que l’humour soit absent des listes ou de l’IRC Spip, mais c’est tout autre chose quand au détour d’un bon mot ou d’une mimique, on partage tous ensemble un moment de rire et de bonheur.

On en a ainsi retenu deux ou trois à la Feria, qui donnent envie d’être partagés. D’autant plus que ces instants ne manquent pas d’être porteurs de sens.

La féminité

Quelques jours avant la Feria, répondant à Florence sur la liste, dani écrivait : « comme tu vous nous sommes toutes les deux les heureuses élues... ».

Au féminin parce que, comme dit cette chère Madame H, « une langue où “le masculin l’emporte toujours sur le féminin” est une langue mal barrée », mais aussi parce que c’est une habitude qu’on a prise sur la liste Spip-es. En effet, en espagnol, sur contribution et persévérance de Montse, Spip et l’ensemble de sa documentation sont « non sexistes » [1]. On y parle d’« autores y autoras », d’administratrices et utilisateurs, etc. Et peu à peu, sur la liste spip-es nous sommes beaucoup à avoir pris l’habitude de parler de « nous » au féminin : « nosotras » [2].

La Feria a été l’occasion pour plusieurs personnes de se rencontrer pour la première fois en chair et en os. Le soir de la Feria, après quelques verres, mortimer dit : « moi, je croyais que dani, c’était une fille, parce que j’ai lu sur la liste... »

Ni hiérarchie, ni chef, ni leader !

Lors de sa présentation de l’atelier sur la communauté Spip, Marc a parlé de l’organisation de la communauté et prononcé un mot qui a longuement été repris ensuite, pendant la discussion : « hiérarchie ».

Jacques est intervenu, rapportant une discussion [3] où il disait que Fil est le « chef de la communauté », ce qui lui a été immédiatement réfuté. Selon lui, c’est faux en effet si l’on considère « le chef » comme celui qui donne des ordres et décide ce que chacun doit faire, mais ce qu’il entendait par « chef », c’est celui qui est « au service de la communauté » et donne l’orientation générale...

Quelqu’un d’autre est alors intervenu pour pour dire qu’en effet, ce deuxième sens est sans doute beaucoup plus exact, mais que le terme qui convient le mieux n’est pas « chef », mais « leader », sous-entendant de fait qu’on est ainsi exempt de toutes les connotations péjoratives du mot chef...

On aurait pu ainsi continuer un bon moment dans les méandres du « leadership management » moderne, surfant sur le « team-building » et imaginant des séances de « coaching » par des coach-consultants de très haut niveau (et payés très cher) pour que notre leader favori soit encore plus efficace au service de la communauté...

Mais nous en étions juste à savoir si, refusant d’avoir un « chef », nous voulions bien tout de même avoir un « leader », lorsque klaus++ a dit, avec son charmant accent allemand :

— je ne crois pas que je reprendrai la traduction de ce terme dans ma langue...

Et toute la salle a ri de bon coeur, malgré le goût fort amer de l’évocation [4].

Il est pourtant curieux de revenir sur les termes exacts de l’intervention initiale de Marc. Il disait :

— ... la communauté est donc organisée en cercles, certains peuvent être amenés à y voir une hiérarchie...

On a l’impression qu’au cours de la discussion, seul a été retenu le dernier mot de la phrase. Puisse cette anecdote amener la communauté à réfléchir différement sur son organisation et son autonomie !

[1De plus, en espagnol Spip tutoie, de la même manière qu’on se tutoie sur les listes. Ce qui a par la suite inspiré la « traduction » « français copain ».

[2essayez, les garçons, vous verrez que ce n’est pas purement formel, et qu’au moment de cliquer sur « envoi », on expérimente un petit pincement dans son égo machiste...

[3sur IRC, car sur les listes, plus encore sur les sites, ce sont des sujets troll et politiquement incorrects...

[4Sûr que même si on ne parle pas allemand on le sait, , mais pour ceux et celles qui n’auraient pas percuté : « leader » en allemand se dit « fürher ».

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2005 à 22:37, par neofutur En réponse à : L’humour à la Feria . . . et tellement plus

    Excellent article, très révélateur de ce que fut la Féria, un vraiment moment de bonheur, même pour un sale geek asocial comme moi, qui considere par défaut ce genre de "salon" comme un piège ou un obligation sociale ;))

    Pour revenir sur la "hierarchie" spip, il me semble que fil serait plus le shaman, le ciment qui fait circuler l’information . . .

    Cette féria fut aussi l’occasion de réunir plusieurs hébergeurs qui aiment spip, et qui réfléchissent à des solutions de massive hosting, des "fermes de spip", ce que l’on appelle désormais le "MultiSpip" fut le centre de la discussion, et nous enjoignons tous les hébegeurs internet présents a passer sur IRC continuer la discussion irc ://irc.freenode.org#spip, pourquoi ne pas envisager de créer une mailing liste de travail ?.

    ( Petit début de compte-rendu de l’atelier hébergement sur cahierspip )

    Cet article est aussi pour moi l’occasion de remercier le répondant de la communauté spip, et de conseiller à tous de nous retrouver sur #spip, même fil l’a admis, quand on sera 300 sur #spip il faudra bien créer un #spip-devel et un #spip-fr, on vous attends, passez donc dire bonjour.

    Je rajoute un petit lien vers Les vidéos de la Férie Spip qui mérite un vrai coup de chapeau, juste dommage que l’on ne soitpas plus nombreux à avoir eu le temps ps de s’être pretes au jeu, les temps morts etaient trop rares, la journée Féria aurait du etre un week end . . .

  • Le 4 décembre 2005 à 23:59, par ben.spip En réponse à : L’humour à la Feria

    Au cours de la présentation des sociologues, quelqu’un intervient et se présente. "Bonjour moi c’est untel, je fais du SPIP depuis 1 mois". Cela m’a trop fait penser à une réunion d’alcooliques anonymes ... Et oui en fait la Féria c’était peut être aussi une rencontre de SPIPeur qui sont devenus accros et qui essaient de s’en sortir clin d'œil .

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Abonnez vous