Mon premier apéro spip.

Tiens un apéro spip c’est quoi ?

C’est sur IRC canal #spip que j’ai découvert pour la première fois une tradition bien étrange appelée « Apéro Spip ». De nature méfiante, je me renseigne tant bien que mal sur le contenu de ce cérémonial… Le concept est le suivant, des spipeurs se retrouvent autour d’une table et apportent ce qui leur semble bons à boire ou à manger et de cette convivialité provoquée, des échanges spipiens fusent [surtout ne pas oublier les gobelets sinon c’est très ennuyeux, n’est ce pas Ben_spip !].

Dans telle ville, le lieu de rendez-vous est un bistrot [normal me direz vous pour un apéro], dans une autre on s’installe dans une maison de jeunes, un centre de formation, … bref pas de lieu bien précis, ni de fréquence, ni de thème imposés. C’est une organisation bien « Open source » après tout.

On a beau dire « participe, tu verras bien ! », c’est pas toujours facile d’arriver dans un groupe formé depuis belle lurette, sont marrant eux ! Ils se connaissent tous ! Et moi je connais personne ... Qu’est-ce qu’ils vont dire ? …

Je découvre dans la foulée qu’il existe un apéro belge à Bruxelles, chouette pour une fois qu’un truc intéressant se passe dans mon pays… va falloir s’organiser pour participer à cette sortie, 80km à gérer, la capitale à traverser, ma femme et mes enfants à convaincre, un samedi matin à 11h … et encore moult raisons qui sont autant d’écueils à mon futur rendez-vous. Ne cherchons pas d’excuse, je n’y suis pas allé, et je me demande actuellement encore pourquoi ?

Oh ! surprise, quelques temps plus tard, un apéro spip est programmé à Lille, 30 km, une demi-heure de route, 19h à 21 h, un lundi soir de fin d’octobre, le tout est à peu près négociable. Suite à un pari un peu fou avec CYM sur IRC, je lui promets de faire des autocollants pour son estafette qui descend de Paris sur Clermont Ferrant à l’occasion d’une autre organisation de plus grande ampleur la « Spip Party Clermont 2007 ».

Un mot un geste et Paulbe fait le reste clin d'œil, les stickers [autocollants de lettrage] sont réalisés, il ne reste plus qu’à les faire parvenir à CYM, via des échanges qui seraient bien trop longs à relater ici, une solution a été trouvée, premier relais de chez moi à Lille à l’occasion de l’apéro, second relais Ben_spip, les emmène à Paris à l’apéro suivant et puis CYM se débrouille pour les réceptionner. Chouette voici un argument plus que solide pour me convaincre d’en être ce coup ci !

Aïe, autre dilemme, qu’est-ce que je vais emporter comme participation à cette manifestation, soyons original que diable ! J’ai un drapeau national a défendre, de la bière j’ai un panel assez impressionnant à ma disposition mais j’ai de la route pour le retour, non mon choix se porte sur une boîte de pralines d’une marque bien connue de chez nous et qui fera l’affaire et le bonheur de tous, je l’espère.

Questionnant l’un et l’autre pour savoir quel était le nombre habituel de « spipiens » au rendez vous, histoire de gérer le poids de la boîte, j’apprends que l’on sera une dizaine.

Une petite idée se mit alors à germer dans ma petite tête et si je faisais un petit cadeau en plus histoire de sceller un peu plus l’amitié franco-belge. Ayant fait des autocollants pour CYM, et quelques petits pour Alexandra, pourquoi ne pas faire la même chose pour les Lillois, s’ils aiment c’est bien, s’ils n’aiment pas et bien tant pis…, je fis donc une vingtaine de petits « Spip.net » avec le logo d’Izo [j’appris en dernière minute qu’Izo serait présent, il est le concepteur du logo SPIP]

Le lundi arrive et vers 18h, me voilà fin prêt à prendre la route, un plan sur le siège passager [Ben oui, j’ai pas de GPS et alors ! …] . Après quelques dizaines de minutes qu’il me faut pour atteindre la métropole, je cherche à me garer le plus près possible de l’adresse indiquée.

Je me charge de mon ordinateur portable, du sac avec l’appareil photos, et du tube qui contient les autocollants de CYM et je me dirige vers la maison de maître qui devrait m’accueillir pour la soirée.

J’ai déjà le choix de plusieurs portes, j’essaie la double, bien sûr celle-ci résiste, je me rabats donc sur la plus petite qui cède à ma pression, pénétrant dans le vaste hall d’entrée, j’entend ce qui me semble être une répétition de piano et découvrant sur ma gauche par une porte entrebâillée un jeune homme tapotant sur le clavier de son ordinateur portable. « C’est bien ici l’Apéro-Spip », que je lui demande en espérant ne pas m’être trompé d’endroit. « Oui, oui » me répondit-il « Au deuxième étage ». Je relance, « Je prends cet escalier ? ». « Oui au second étage », affirme-t-il encore.

J’avale donc cet escalier et après une première volée de marches je me retrouve sur le palier et dans l’angle opposé j’aperçois la seconde série de marches qui doivent m’emmener vers ma quête du Graal.

Une lueur au fond d’un petit couloir m’invite à y pénétrer, j’aperçois un clavier, un portable et quelques bribes de conversation au fond d’un local, ça y est j’y suis, à l’apéro spip.

Quelques ordinateurs, trois personnes dont une m’interpelle « Paul, je suppose, je t’ai reconnu à cause du tube… moi c’est Ben_spip. Voici Fred et Roch… ».

Puis petit à petit d’autres nous ont rejoins dont Izo et Fil et Ashazin, AucunPseudo, … Et d’autres encore dont j’ai oublié leur pseudo, j’espère qu’ils ne m’en tiendront pas rigueur, d’ailleurs s’ils lisent cet article qu’ils me le fassent savoir et je rectifierai immédiatement.

Pendant presque 2h30 [le temps est passé à une vitesse folle] nous avons échangé, expliqué, contesté, écouté, … et aussi bu et mangé ce que l’un et l’autre avait emmené, savoirs et victuailles.

C’est un peu déçu, de prime abord, que je me résignais à ranger mes affaires pour préparer mon départ, j’avais l’impression d’être passé à côté, de ne pas avoir obtenu ce que j’attendais… Mais qu’est-ce que j’en attendais, en fait je l’ignore moi-même, mais ce que je sais c’est que c’était un chouette moment de partage, de richesse.

Dans la voiture qui me ramenait à mon domicile j’avais tout le temps de repenser à ces quelques trop brefs moments passés en compagnie de Spipiens comme moi. C’est sûr que j’y retournerai, peut-être pas de suite, mais j’y retournerai c’est sûr et pourquoi pas en organiser un à mon tour de mon côté de la frontière.

Merci à tous en tout cas pour cette soirée.

Portfolio

 

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2007 à 22:56, par alexandra En réponse à : Mon premier apéro spip.

    woauh super sympa ton article paulbe ;)

  • Le 22 novembre 2007 à 10:38, par catherine En réponse à : Mon premier apéro spip.

    bien bien ton article paulbe p)

  • Le 23 novembre 2007 à 18:57, par ashaszin En réponse à : Mon premier apéro spip.

    Je me joins à alexandra et catherine, un bien bel article !
    Il va falloir que tu en fasses d’autres ;)

  • Le 24 novembre 2007 à 09:18, par Paulbe En réponse à : Mon premier apéro spip.

    Merci pour vos encouragements, ashaszin, quand tu dis "Il va falloir que tu en fasses d’autres" c’est des apéros dont tu parles ou des articles ? sourire

    Amitié à tous.

  • Le 27 novembre 2007 à 08:24, par ashaszin En réponse à : Mon premier apéro spip.

    Heu, les deux mon capitaine !
    Ton article est bien écrit, sympa et sans langue de bois.
    J’espère bien te revoir prochainement sur Lille, ou en Belgique :)
    Hésite pas à "buzzer" là dessus, histoire peut être de préparer un peu la chose (sujets abordés, ateliers, préoccupations) et d’organiser (un peu) "l’auberge espagnole".

  • Le 18 décembre 2007 à 20:23, par ratus En réponse à : Mon premier apéro spip.

    Un grand merci pour votre accueil.
    Je suis venu les mains dans les poches et reparti avec plein de bons conseils.
    Promis, lors de ma prochaine venue, Père Léon sera passé et il m’aura laissé une hotte que je remplirai....

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017

Abonnez vous