C'était à Toulouse, le premier février - commentaires